01
  • Au total, les pompes consomment 10 % de l'énergie électrique mondiale.
  • Cette consommation pourrait être réduite de 4 % si toutes les entreprises adoptaient des systèmes de pompage à haut rendement énergétique.
  • Grundfos a une longueur d'avance sur la législation en vigueur en matière d'énergie et propose les solutions les plus efficaces disponibles sur le marché.
  • La période d'amortissement d'un système de pompage optimisé est généralement comprise entre 1 et 5 ans.
Meet the energy challenge Regardez le film

POTENTIEL D'ÉCONOMIES IMMÉDIATES D'ÉNERGIE

Bookmark and Share

La planète se réchauffe, le niveau des mers augmente et nos écosystèmes deviennent de plus en plus vulnérables. Chaque jour apporte son lot de faits et de chiffres alarmants concernant l'impact de la consommation d'énergie sur l'environnement aux quatre coins du globe. De nombreux facteurs humains concourent à l'urgence de la situation. Par exemple, la population mondiale ne cesse de croître et les besoins énergétiques des générations actuelles et futures ne pourront être satisfaits que si nous changeons radicalement notre manière de consommer l'énergie. C'est pourquoi nous devons rechercher des solutions énergétiques permettant de réduire les émissions de CO2, largement et dans l'immédiat.


industrial energy efficiency

Une solution peu connue à portée de main

Les pompes recèlent l'un des plus grands potentiels d'économies d'énergie. On les retrouve partout où il est nécessaire de déplacer, d'épurer ou d'évacuer du liquide. La liste de leurs applications est pratiquement illimitée, et leur fonctionnement requiert une immense quantité d'énergie électrique. Leur empreinte carbone collective est donc énorme.

La plupart des pompes actuellement en service sont surdimensionnées et consomment souvent 60 % d'énergie en trop. En fait, les systèmes sont, pour la plupart, si peu efficaces que si toutes les entreprises du monde adoptaient des systèmes à haut rendement, cela permettrait d'économiser la consommation électrique résidentielle annuelle d'un million de personnes. Il va donc de soi que l'adoption d'un modèle à plus haut rendement énergétique recèle un immense potentiel d'économies.