Refroidissement d'eau chez Novo Nordisk : amélioration du rendement énergétique et de la stabilité

Bookmark and Share

À propos de Novo Nordisk
Novo Nordisk est une entreprise pharmaceutique mondiale, leader dans le domaine du traitement du diabète. Elle occupe également une position dominante en matière de traitement de l'hémophilie, de traitement par hormone de croissance et d'hormonothérapie substitutive. Novo Nordisk emploie plus de 29 300 personnes dans 76 pays et exporte ses produits dans 179 pays. Son siège est situé au Danemark.

Grundfos a permis

  • des économies d'énergie de l'ordre de 40 %
  • une fiabilité totale de la production

Novo Nordisk

Des économies d'énergie de l'ordre de 40 %

Tâche

Le système de refroidissement d'eau de Novo Nordisk utilisait neuf pompes fonctionnant à plein régime 24h/24. La seule manière d'en réguler le fonctionnement était d'actionner manuellement la commande on/off. Ce manque de contrôle occasionnait une consommation d'énergie démesurée.

L'entreprise a donc fait réaliser un audit énergétique en vue d'identifier le potentiel d'économies d'énergie. Les consultants ont recommandé l'installation d'un système de pompes jumelées pour les installations de refroidissement d'eau. Il était également primordial de garantir la stabilité du système, car, comme l'explique le chef de produit, « les économies d'énergie d'une année complète ne sont rien en comparaison avec un arrêt de la production, ne fût-ce qu'une seule journée ».

Solution 

grundfos nk pump novo nordiskAujourd'hui, six pompes NK de grande taille, installées dans les sous-sols de l'entreprise, assurent le refroidissement de l'eau nécessaire à la production. Ces six pompes NK sont à même de fournir pas moins de 3 200 m³ d'eau de refroidissement par heure. Leur réglage précis est assuré par une unité de contrôle « Control 2000 ». Quant à la question de la stabilité, le chef de produit constate : « Le système actuel est bien plus fiable. Grâce à l'unité de contrôle, si un problème quelconque venait à survenir sur l'une des pompes en fonctionnement, une autre prendrait immédiatement le relais. »

Résultat

La consommation énergétique des installations avant remplacement a été estimée à environ 2 365 000 kWh/an.

Les consultants prévoient des économies de 40 %, soit 920 000 kWh/an, après le remplacement. L'ensemble du projet sera amorti sur une période d'environ trois ans.