CASES

KURT POULSEN,
Directeur de la production

DANVA

There’s no sense in having a car that can hit 200 kilometres an hour if all you’re allowed to drive is 110. Likewise, there is no sense in running a water treatment plant that uses more energy than it needs to.

Un remplacement de mélangeurs réduit la consommation d'énergie de 50%

Bookmark and Share

Au Danemark, le secteur de l'eau représente 2,4 % de la consommation d'énergie nationale, et le traitement des eaux usées représente à lui seul 65 % du chiffre précédent. L'efficacité énergétique est évidemment devenue la priorité pour l'association danoise de l'eau potable et des eaux usées (DANVA). D'ici la fin de l'année 2013, DANVA s'est engagée à réduire la consommation d'énergie du secteur national de l'eau de 25 %.

Ceci a incité la station de traitement des eaux usées de Drøsbro à mener une enquête approfondie, actuellement en cours, pour trouver des méthodes pour économiser de l'énergie :

« Nous essayons sans cesse de trouver des solutions pour réduire notre consommation d'énergie. L'énergie est un poste de dépense important et, en notre qualité d'institution publique, nous sommes constamment sous la pression des autorités locales qui nous poussent à réduire nos coûts d'exploitation, ainsi que notre impact sur l'environnement »,déclare Kurt Poulsen, directeur de la production à Drøsbro. 

Bon pour l'environnement... et pour le budget

Récemment, Kurt Poulsen a dirigé un projet en collaboration avec Grundfos qui a permis de réduire de manière considérable la consommation d'énergie. Les eaux usées de la station de Drøsbro passent par une série de process afin d'en extraire l'eau propre. Les mélangeurs font passer l'eau d'un réservoir à un autre. Ce process utilise 10 % de la consommation d'énergie totale de la station.

Grundfos a étudié les possibilités permettant d'économiser de l'énergie et a remplacé les mélangeurs de deux des réservoirs par des accélérateurs de courant Grundfos. L'analyse et le test ont démontré que le remplacement des mélangeurs réduirait la consommation d'énergie des réservoirs de 50 %. De plus, le coût de ces dispositifs serait amorti en quatre ans. Ils ont également démontré que le remplacement de tous les mélangeurs engendrerait une réduction des émissions de C02 de 11 200 kg/an.

Attentes pour l'avenir

DANVA, rassurée par ces résultats à venir grâce à ceux obtenus par la station de Drøsbro, évalue actuellement son objectif de réduction énergétique de 25 %. 

« Les résultats de Drøsbro sont la preuve que notre objectif de réduction énergétique de 25 % d'ici la fin de l'année 2013 n'est pas seulement ambitieux, il est également réalisable. Comme démontré par d'autres cas, une étude attentive des process peut réellement porter ses fruits. Le potentiel d'économies est en effet souvent plus important que ce que l'on croyait »,ajoute Helle Katrine Andersen, directrice de l'eau chez DANVA.